Lumière Bleue : Quel Effet sur le Cerveau ?

Les adultes comme les enfants sont touchés !

On a l’habitude de lier la lumière bleue à des conséquences sur la vision mais il faut savoir qu’elle ne s’arrête pas à ça. Elle a également des effets néfastes sur le cerveau !

Quels sont précisément ces effets ?

Comme le cerveau des adultes et celui des enfants ne réagissent pas exactement de la même façon, on vous explique ici en détails ce qui est à craindre mais aussi comment se protéger.

effet lumière bleue cerveau

Quels effets sur le cerveau de l’adulte ?

La lumière bleue ne se contente pas seulement de perturber la vue !

La multiplication des écrans a dramatiquement accéléré la dose de lumière bleue que notre organisme reçoit au quotidien. Ce type (ou plutôt cette onde) de lumière est en effet présente dans toutes les sources lumineuses, y compris le soleil, mais elle est majoritaire dans les éclairages LED.

Quand on passe la journée sur notre ordinateur pour travailler et qu’une fois rentré à la maison, on passe également du temps sur notre smartphone pour se détendre, il n’est pas rare de ressentir une fatigue visuelle. Elle est causée par cette lumière bleue, et elle peut d’ailleurs également provoquer une sécheresse oculaire, un larmoiement excessif ou même des maux de tête.

Mais elle n’agit pas que sur les yeux :

❌ Elle est également capable de perturber le cerveau, notamment en déréglant notre horloge interne !

Voici comment ça fonctionne :

👉 La lumière bleue envoie un message erroné au cerveau.
👉 Celui-ci croit alors qu’il fait toujours jour.
👉 Une fois arrivé le soir, il n’ordonne donc pas la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil.
👉 Notre rythme circadien (l’alternance entre le jour et la nuit) est perturbé.
❌ On a du mal à s’endormir et nos nuits ne sont pas aussi réparatrices !

effet lumière bleue cerveau adulte

Comment lutter contre ces effets ?

Le dérèglement de notre horloge interne n’est pas une conséquence de la lumière bleue à prendre à la légère. Bien qu’une difficulté à s’endormir puisse paraitre assez anodine et pas très grave, elle peut évoluer et provoquer d’autres troubles.

On peut notamment évoquer :

❌ Des risques d’insomnies.
❌ Des difficultés de concentration.
❌ Une sensation constante de fatigue.

Pour éviter ces risques, il est donc important de prendre quelques mesures. Si les écrans sont assez inévitables au quotidien, il est par contre possible de réduire la quantité de lumière bleue que nos yeux et notre cerveau reçoit.

Arrêter les écrans au moins 1h avant le coucher est une bonne habitude. Ça donne le temps au cerveau de commencer à produire de la mélatonine afin de mieux dormir. 😴

Porter des lunettes anti-lumière bleue est également recommandé. En journée comme en soirée, elles bloquent une partie de cette lumière avant qu’elle n’atteigne l’œil : toutes les conséquences négatives sont donc réduites.

lunettes anti-lumière bleue

Quels effets sur le cerveau de l’enfant ?

La lumière bleue est encore plus grave pour les enfants !

Les plus petits ne sont pas épargnés par les écrans. Même si on fait de notre mieux pour limiter le temps qu’ils passent devant, ils grandissent en nous voyant utiliser notre smartphone et notre tablette, et avec toutes les lumières et les sons, ils sont évidemment très attirés par ces appareils. Et on les laisse parfois s’en servir pour les occuper…

La lumière bleue émise par ces écrans possède cependant les mêmes effets néfastes sur les yeux et le cerveau des enfants que sur le nôtre. Au quotidien, à trop forte dose, elle peut provoquer :

❌ Des troubles de la vision.
❌ Des troubles du sommeil.

Elle est même encore plus dangereuse puisqu’une étude de l’Institut Américain de la Santé (NIH) a démontré qu’elle s’attaquait également au cortex cérébral qui sert à traiter les différentes informations envoyées par les 5 sens.

Et les résultats sont assez inquiétants :

❌ Le cerveau des enfants exposés à trop de lumière bleue subit un vieillissement prématuré qui perturbe les facultés intellectuelles !

Cette étude a montré que les enfants passant plus de 2 heures devant des écrans avaient un cerveau différent de celui des autres enfants, moins développé. Leurs résultats aux tests de langage et de réflexion étaient ensuite moins bons, preuve que leurs capacités intellectuelles avaient été affectées.

effet lumière bleue cerveau enfant

Comment lutter contre ces effets ?

Avec des conséquences aussi inquiétantes, il est donc très important de limiter l’exposition des enfants à la lumière bleue. À ce sujet, les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ainsi que celles du Ministère de la Santé sont d’ailleurs très claires :

✅ Avant 1 an, les bébés ne doivent pas être mis devant des écrans.
✅ Jusqu’à 4 ans, le temps passé devant des écrans (tablette, smartphone et même télévision) doit être d’1h par jour au maximum.

 

Comme les tablettes et les smartphones peuvent en même temps être de bons outils d’apprentissage et de développement, il est également possible d’aller plus loin pour protéger les plus petits sans les priver de cet outil.

Activer le « mode nuit » est une bonne idée puisqu’en faisant basculer les couleurs vers des tons chauds, il réduit la quantité de lumière bleue émise.

✅ Mettre un filtre anti-lumière bleue sur l’écran de son smartphone ou de sa tablette peut également être utile puisqu’il va bloquer une partie de cette lumière.

effet lumière bleue cerveau enfants

Conclusion : Quel sont les effets de la lumière bleue sur le cerveau ?

Elles sont nombreuses… et plutôt inquiétantes ! 😟

L’adulte va subir un dérèglement de son horloge interne, ce qui va avoir pour effet de perturber l’endormissement et rendre le sommeil moins réparateur. Mais la lumière bleue est encore plus nocive pour le cerveau des enfants qui risque de moins bien se développer.

Il est donc important de se protéger de cette lumière, que ce soit en réduisant notre exposition ou en faisant en sorte de la bloquer avant qu’elle n’atteigne nos yeux !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés